Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Naturedicidela.overblog.com...

Les fameuses perruches parisiennes

Jun 28 2013, Written by: METELLI ANTOINE

Les fameuses perruches parisiennes

La perruche à collier est présente en Île-de-France depuis plusieurs années notamment dans les parcs et jardins. On a pu en voir au parc Floral, au bois de Vincennes, au cimetière du Père Lachaise, au cimetière de Thiais...

Pourquoi cet oiseau exotique en Ile-de-France?
Importée à des fins commerciales comme oiseau d’ornement, l’origine probable de sa présence en Ile-de-France s'explique du fait que des groupes d’individus se sont échappés de containers à l'arrivée des aéroports d’Orly et Charles de Gaulle. On suppose également que certaines d'entre elles ont pu s'échapper de diverses volières de zoo ou privées.

En Europe, l'espèce préfère les milieux urbains (Paris, Bruxelles et Londres par exemple) où la température est plus élevée et où elle peut trouver sa pitance (fruits, graines, pousses, baies). Opportuniste, elle n'hésite pas a squatter les mangeoires à oiseaux. A partir du moment où elle trouve suffisamment de nourriture, quelque soit le climat, elle est capable de s’adapter et de survivre au froid hivernal.

La Perruche à collier mesure environ 40 cm de longueur et d'envergure. Son plumage est vert avec une queue bleu azur, un ventre et dessous des ailes jaune, un bec rouge et noir. Assez criarde on dit qu'elle siffle ou jacasse.

Le mâle se distingue par un collier noir qui s'étend du bec au cou avec une mince bande rose sur la nuque. La femelle et les jeunes des deux sexes (jusqu'à l'âge de 3 ans) sont souvent plus clairs et ont une queue plus courte. Ils ne présentent pas de collier ou alors un simple ombrage gris et des bandes claires sur la nuque.

Les fameuses perruches parisiennes

La perruche à collier était autrefois exclusivement un oiseau de volière. Socialisée, elle est une excellente compagne de vie. Elle ne parle pas (ce n'est pas un perroquet) mais peut siffler des airs et reproduire des sons.

De septembre à décembre, les oiseaux sont grégaires et établissent des dortoirs dans les arbres en fin de journée pour y passer la nuit. Au petit matin elles s'envolent pour se nourrir. Lors de la période de reproduction (mars-avril), le dortoir est en général abandonné au profit des sites de reproduction jusqu'à l'automne.

La nidification est dite cavicole, ce qui signifie que les pontes se font dans des anfractuosités, souvent dans des arbres creux et assez âgés. Les vieux platanes sont souvent utilisés. Par commodité elle n'hésite pas a s'installer dans des loges de pics. Les couvées sont de 2 à 6 œufs qui sont incubés 21 jours. Les jeunes, en général 2 à 3, sont nourris au nid pendant environ quarante jours.

Son espérance de vie est de trente ans environ (en captivité).

Pour en savoir plus sur les oiseaux régionaux: http://ile-de-france.lpo.fr/

"Perruche graphique"

"Perruche graphique"

Partager cet article

Commenter cet article

Dobrska 01/11/2016 20:33

J'ai vue pleins des perruches au cimetière de Père Lachaise. Cela est très étonnant!